Retraite 83 euros


Actif général de Quatrem

L’année 2016 aura été riche en évènements inédits. Les investisseurs ont été d’abord surpris par le résultat du référendum britannique,  puis par l’élection en Novembre aux Etats-Unis,  d’un président qui n’était pas donné favori par les sondages. Ses propos favorables à une relance économique et de nombreuses créations d’emplois par le biais de grands programmes d’investissements publics, , ont provoqué un rallye de fin d’année sur  les marchés Actions.

  • Performances 2016 de la Bourse Française : + 4,86% (CAC40)
  • Performances 2016 de la bourse américaine (convertie en euros) :        +12,85 % (S&P500)
  • Performances 2016 de la bourse européenne :                +   0,70% (EuroStoxx50)

Les taux d’intérêts européens ont touché en 2016  des niveaux jamais atteints dans le passé : Le taux 10 ans  Allemand est ainsi tombé à plus bas négatif de  –0.19% durant l’été et le taux 10 ans français a baissé jusqu’à 5 points de base à la fin du mois de septembre.
Les perspectives d’une croissance économique plus forte aux Etats Unis et de façon plus générale une amélioration de la croissance mondiale ont entraîné un retournement de tendance sur les emprunts d’Etat dont les taux de rendement s’établissent de la façon suivante au 31/12/2016  :

  • aux Etats-Unis : +2.44% (après une hausse de +0.25% du taux de base par la Banque Centrale)
  • en  Allemagne : +0,21%
  • en France : + 0,69 % 

 

PERSPECTIVES DES MARCHÉS FINANCIERS POUR 2017

Le plein emploi,  une croissance correcte et les promesses de plan de relance par la dépense publique aux Etats-Unis, laissent augurer pour 2017 un cycle de hausse des taux et une évolution favorable des profits des entreprises, donc des marchés actions.  Une tension dans les relations commerciales internationales (USA/ Chine)  pourrait toutefois survenir.  Les problèmes de chômage d’endettement et de déficits publics en Europe,  devraient nécessiter la poursuite de l’accompagnement des banques Centrales,  (avec des taux directeurs maintenus à un bas niveau et des programmes d’achats d’obligations soutenus), ainsi que des réformes structurelles  pour relancer l’économie.  Les incertitudes politiques liées aux modalités d’application du Brexit et aux  élections prévues  (Pays-Bas,  France, Allemagne) pourraient être génératrices de volatilité, mais aussi d’opportunités.







 


 

Données aux 27/03/2017